Série de collages retouchés ( technique mixte ) qui s’inspirent des poésies d’Arthur Rimbaud, Charles Cros et Tristan Corbière. L’image des femmes y est souvent celle d’un Ange noir, parfois maléfique et toujours mystérieux ; un Être lointain que l’on désire mais qui vous domine. Cette image du mythe de l’Éternel Féminin apparaît souvent dans les magazines. J’ai donc extrait de ces publications des images féminines que j’ai recomposées dans un décors à la manière des Registres religieux ou des formats utilisés à l’époque de la Sécession Viennoise.
Comme dans les Registres présentant les Saints, chaque personnage est associé à un attribut, animal ou objet. Le collage est présenté sur un fond d’écritures : Sur des lambeaux de papier de soie , le passage du poème qui m’a inspirée est écrit comme en palimpseste pour évoquer les grimoires et accentuer l’idée de merveilleux.
Le titre donné au collage est personnel.